Livre broché, relié ou de poche : quelle est la différence ?

Pour quelqu’un qui n’est pas plongé au quotidien dans le monde de l’édition ou dans les livres, il est facile de s’y perdre entre les formats. Si les termes de livre broché, relié ou encore format poche sont souvent familiers, ce n’est pas pour autant que le choix devient plus évident. Voici un petit guide des différents formats d’édition afin de ne plus hésiter devant sa commande.

Qu’est-ce qu’un livre broché ?

Afin de comprendre correctement ce qui identifie un livre broché, il convient de s’intéresser avant tout à son mode de fabrication. Ce sont en effet la manière dont les formats de livres sont constitués qui permettra de définir s’il s’agit plutôt d’un roman broché ou d’un ouvrage relié.

Peut-être est-il déjà évident pour certains de distinguer les deux si les termes de ‘brochage’ et ‘reliure’ sont familiers. Dans le cas d’un livre broché, bien évidemment, c’est la première méthode de fabrication qui est à l’œuvre.

Un livre broché est donc un ouvrage qui a été assemblé en collage, sans reliure. Aussi, le plus souvent, il sera identifiable à sa couverture souple, simplement collée à la tranche. Bien sûr, cette technique de collage peut se faire de différentes manières.

Celles-ci diffèrent selon le budget que peut se permettre l’éditeur ou encore les préférences esthétiques et pratiques de chacun. Les auteurs se laissant tenter par l’autoédition devront réaliser ces mêmes choix, aussi est-il ingénieux de bien connaître les différences avant de s’y lancer :

  • le brochage par dos carré collé, technique la moins onéreuse et la plus courante, où les feuilles sont simplement imprimées, réunies et collées à la couverture qui forme ainsi un angle bien perpendiculaire avec la tranche du dos ;
  • le collage par dos carré cousu, méthode plus haut-de-gamme, qui assemble par couture les feuilles en plusieurs petits cahiers, ensuite collés à la couverture.

Il est ainsi bien plus facile de repérer un livre broché. La couverture sera souple, les feuilles seront collées, l’aspect sera plus compact et léger. Bien sûr, selon les pays d’édition, les détails peuvent varier. En France et aux États-Unis, par exemple, il semblerait que le livre broché soit plus souple qu’au Royaume-Uni.

Un livre de poche est-il différent d’un livre broché ?

À la lecture de cette présentation du livre broché, il y a forcément un type d’ouvrages qui saute à l’esprit. Il se trouve dans la majorité des grandes surfaces, se vend en gare, se trouve en kiosque. Bref, il est partout : c’est le livre de poche.

Ce format adoré, qui permet de se transporter facilement, puisqu’il est à l’origine réfléchi pour se glisser dans les poches, reste populaire. Bien que le milieu de l’édition numérique redouble d’ambition ces dernières années, le livre de poche se trouve toujours partout.

Il est alors légitime de s’interroger  : est-ce un format à part entière ? D’une part, la réponse est oui, puisqu’il répond à des critères de taille bien spécifiques qui en font un format.

Toutefois, le livre de poche reste avant tout un livre broché. C’est là la différence essentielle à garder en tête : le brochage parle avant tout de méthode de fabrication plutôt que de format concret.

Ainsi, il est même possible de trouver des livres brochés de toutes tailles et pour tous types de contenus. Le livre de poche est l’exemple premier, il pourra concerner donc la littérature contemporaine et générale. Les ouvrages de formation ou de développement personnel s’y prêtent aussi généralement.

Enfin, il n’est pas anodin de trouver de nombreux ouvrages de littérature classique en format poche. Souvent, cela se fait en même temps qu’une réédition en format relié. Le format poche, toutefois, est généralement favorisé, par exemple pour les livres de lecture à l’école.

Le livre relié, de la fabrication à la souplesse

Dans la majorité des cas, à moins que l’éditeur ne fasse la décision marketing contraire, les nouveaux ouvrages publiés sortiront avant toute chose en « grand format ». Ce terme est souvent familier, car il vient se placer en opposition du livre de poche. Il fait toutefois référence à ce procédé de fabrication : la reliure.

Pour identifier un livre relié, c’est une fois encore à la couverture qu’il faut s’intéresser en premier. À l’image du terme anglais pour le définir, « hardcover », il apparaît que la couverture est rigide. Sans surprise, ce format est donc plus onéreux qu’un livre broché.

L’idée, donc, est de proposer un livre qui possède une vraie reliure. Soit, un ouvrage qui ne soit pas assemblé par simple collage. La qualité est ainsi améliorée, pour un ouvrage plus solide, possiblement plus durable. Pour effectuer la reliure, il existe une fois encore plusieurs types de procédés.

Généralement, les maisons d’édition opteront entre :

  • une fabrication à cahiers cousus, où les feuilles sont cousues ensemble en plusieurs petits cahiers, qui sont eux-mêmes cousus à la couverture rigide, bien qu’ils puissent en être détachés et créer cet effet de vide à l’ouverture ;
  • la reliure à dos rond, qui se différencie de tous les autres procédés à la forme carrée, proposant ainsi une couverture qui fait un arrondi plutôt que d’être perpendiculaire à la tranche, épousant la forme des cahiers cousus.

À l’instar du livre broché, le format relié permet également de proposer toute une variété d’ouvrages. Sans surprise, les beaux livres seront généralement édités avec une reliure. La majorité des bandes dessinées, albums graphiques et autres comics seront aussi réalisés sous reliure.

Pourquoi certains préfèrent un format plutôt qu’un autre ?

Une fois encore, le choix de l’éditeur se fera selon le budget disponible et les intentions marketing. Après tout, selon le public visé, certains seront plus à même d’opter pour un format qu’un autre.

De manière générale, le livre broché sera plus précieux. Quand il est question d’offrir un beau livre ou un ouvrage de collection, c’est vers ce format que se tourne le public. Toutefois, par facilité de rangement ou encore pour son budget, de nombreux lecteurs préfèrent au quotidien s’orienter vers le format broché.

Il est donc difficile de préciser pourquoi certains préfèrent l’un plutôt que l’autre. Peut-être même que le format papier a été totalement abandonné par certains lecteurs, préférant découvrir le livre audio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.